Collection Simone Humbert.


Simone Humbert

Cliquer sur l\image pour plus de détails.

Simone Humbert (1932-1974) suivit l'intégralité de son cursus universitaire à Marseille où elle obtint en 1961 un D.E.S de Géologie sur « le bassin d'Ensuès et ses alentours » avec la mention très bien et les félicitations du Jury. Dans ce travail, S. Humbert démontrait à la fois des qualités de cartographe, de stratigraphe et de paléontologiste dans un secteur particulièrement complexe.

Ayant opté pour la recherche, elle se spécialisa dans l'étude des échinides, spécialité paléontologique qui, alors, ne regroupait que peu de chercheurs français.

Ses travaux se portèrent sur les échinides irréguliers du Crétacé, et plus spécialement sur le genre Toxaster. Elle réunit ainsi une bibliographie très importante sur les formes actuelles et fossiles et une collection de références issue dans des gisements français, suisses et allemands. Sous la direction du Professeur H. Tintant, elle se familiarisera très vite avec les méthodes biométriques d'étude des populations. Ces méthodes quantitatives étaient alors particulièrement innovantes et le traitement des données était réalisé grâce aux plus gros ordinateurs de l'époque. S. Humbert verra, avant sa mort, la parution de sa dernière note, en collaboration avec Jean Gervais et Liliane Périchaud, intitulée : « application de l'analyse des correspondances à quatre échantillons de populations de Toxaster de l'Hauterivien des Bouches-du-Rhône ».

Parallèlement à ses travaux sur les oursins, S. Humbert participa à des travaux stratigraphiques comme la révision des stratotypes historiques du Bédoulien et de l'Aptien, publiée en 1963, et s'investit dans une activité de vulgarisation scientifique avec la rédaction d'un chapitre « géologie » dans le livre « découvrir la nature en Provence », de Lucienne Brun. Simone Humbert était collaboratrice auxiliaire du service de la Carte Géologique de la France, membre de la Société Géologique de France, du Groupe Français du Crétacé, de l'Association des Géologues du Sud-est, de la Société française de Malacologie et de l'Union Paléontologique Internationale.

Source

  • Fabre-Taxy, S., 1975. Simone Humbert (1932-1974). Annales de l'Université de Provence, Géologie méditerranéenne, 2, 3, p. 143-146.
 

Collection

La collection Simone HUMBERT comprend environ 5000 spécimens. Elle est composée en majorité d’échinodermes du Crétacé, dont une importante collection de référence et l’ensemble des collectes réalisées par Simone HUMBERT dans le cadre de ses travaux sur les formes du Crétacé inférieur de Provence.

Les ¾ de la collection sont déjà inventoriées dans la base de données du Musée de Paléontologie de l’Université de Provence. Les spécimens types ou figurés dans les publications scientifiques ont été placés dans la typothèque et référencés dans la base de données nationale Trans’tyfipal.


Hemicidaris intermedia
Oxfordien
(Calne, UK)

Haima alta
Eocène
(Cuba)

Toxaster retusus
Hauterivien
(La Nerthe, France)

Crédits photos A. ARNOUX


Publications