Galerie de fossiles.


Fossile du moment

 
 

Autres fossiles remarquables

 
 

Curtonotum ? gigas Théobald, 1937


Curtonotum ? gigas, Théobald, de l'Oligocène inférieur des Camoins.

1. vue de l'empreinte dans les calcaires en plaquettes;
2. dénomination originale du fossile;
3. reproduction du dessin original au trait de Théobald
(1937 : Planche XX, fig. 8),
échelle non spécifiée, mais probablement 1 mm.
4. vue détaillée du fossile.

Clichés (sauf 3), A. Arnoux.. D'après A.H. Kirk-Spriggs (sous presse)


SYSTEMATIQUE Diptera : Curtonotidae ?
Holotype de l'espèce
AGE Oligocène inférieur (Stampien)
GISEMENT Les Camoins, près Marseille, Provence, France
COLLECTION Musée de Paléontologie de Provence

Curtonotum ? gigas, Théobald, vue agrandie à la loupe binoculaire
(cliché A. Arnoux).


Il s'agit du seul spécimen fossile connu, proche de la famille des Curtonotidae, une famille de Diptères qui s'apparente aux drosophiles. Le spécimen est représenté par une empreinte : l'insecte a été comprimé lors de la fossilisation. L'identification de la tête est sujette à discussion ; les ailes sont déformées et cassées ; les segments abdominaux et les pattes sont bien conservés.

Il provient des calcaires en plaquettes de l'Oligocène inférieur (ca 33,9 MA) des Camoins. Ces calcaires se sont formés dans un environnement lacustre-palustre, calme et peu profond. La fine lamination des dépôts indique une sédimentation périodique (saisonnière ?). C'est un faciès de milieu confiné, impropre à la vie, soumis à des assèchements périodiques, et où des êtres vivants (insectes, gastéropodes, poissons, plantes) ont été ensevelis. Ce milieu a permis la préservation d'organismes fragiles, telle cette « mouche », qui constitue un très bel exemple de cette préservation.

Références