Collection Marius-Gustave Dalloni.

Marius-Gustave Dalloni (1880-1959)

Cliquer sur l\image pour plus de détails.

Dalloni est né à Marseille le 2 octobre 1880. C'est en gagnant sa vie qu'il fera ses études ; il était employé comme journaliste au journal « Le Radical » de Marseille. Le 8 mai 1902, il écrit un article sur l'Eruption de la Montagne Pelée en Martinique.

Dalloni suit à la faculté des Sciences de Marseille l'enseignement de Gaston Vasseur.

Après sa Licence, il se rend en Algérie où il sera nommé Assistant à la Faculté des Sciences d'Alger. Il participe au lever des feuilles à 1/50.000e de Relizane (1911) et Mostaganem (1914). En 1921 il est nommé Professeur à la faculté des Sciences d'Alger ce qui l'attache définitivement à la terre africaine. En 1930-1931 le Ministère des Colonies le charge d'une mission dans le Tibesti. Entre 1920 et 1940 ce sont six feuilles, toutes situées dans le Tell oranais, qui sont publiées sous sa responsabilité.

En 1944-1945 il participe à la mission scientifique du Fezzan qui a été libéré par l'armée Leclerc. En 1953, âgé de 73 ans il va au Sahara oriental pour prolonger ses explorations antérieures du Tibesti et du Fezzan. A l'hiver de 1953, il parcourt seul et entièrement à pied plus de 2000 km. à travers l'inhospitalier massif de l'Ennedi.

Républicain convaincu, Dalloni s'investira dans la vie politique de l'Algérie. A partir de 1925 et pendant une dizaine d'années, on le voit conseiller municipal d'Alger et adjoint au Maire. En 1946, il est nommé Député de l'Assemblée constituante.

Commandeur de la légion d'honneur (1957) il avait reçu (1933) le prix Prestwich de la Société Géologique de France.

Œuvre pyrénéenne

Jusqu'en 1930 il réalisa l'exploration du versant sud ; après 1930, il entreprit des travaux de révision cartographiques sur le versant nord.

Les travaux sur le versant sud sont surtout consignés dans les deux mémoires publiés dans les Annales de la Faculté des Sciences de Marseille, respectivement, en 1910 pour les Pyrénées de l'Aragon (Thèse de Doctorat) et en 1930 pour les Pyrénées catalanes.

Œuvre scientifique en Algérie

L'essentiel de son œuvre concerne l'Ouest algérien, des massifs littoraux aux hautes plaines et du méridien d'Alger jusqu'à la vallée de la Tafna. Il a publié d'importants travaux sur les faunes crétacées du Tell méridional. Mais c'est surtout à la connaissance des terrains tertiaires que Dalloni a fait faire des progrès. Dalloni a notablement contribué à la cartographie géologique de l'Algérie. Il s'est aussi investi dans les problèmes de ressources en eau ainsi que dans la recherche des gisements pétrolifères.

Œuvre saharienne

D'octobre 1930 à mai 1931 il entreprend l'étude du massif du Tibesti. Les résultats scientifiques de cette mission sont consignés dans deux mémoires publiés en 1934. Dans la partie géologique Dalloni décrit pour la première fois des séries précambriennes et paléozoïques. Il effectue également des observations préhistoriques et ethnologiques.

En 1948 une nouvelle mission l'amène au Fezzan dont il précise la stratigraphie du vieux socle précambrien et des terrains du Paléozoïque inférieur.

Jean Philip   

 

Source bibliographique



Principales publications

la liste complète des travaux de M. Dalloni se trouve dans la notice biographique que R. Laffitte et M. Casteras lui ont consacrée).


 

La Collection

Les fossiles de la collection Marius Dalloni proviennent dans leur grande majorité des Pyrénées de l'Aragon et des Pyrénées catalanes, régions étudiées de manière approfondie par Dalloni, et dont les caractéristiques stratigraphiques et paléontologiques ont été décrites respectivement en 1910 et 1930 dans les Annales de la Faculté des Sciences de Marseille. L'ensemble de la collection comprend plusieurs milliers de spécimens (classés par ordre stratigraphique) représentatifs des séries paléozoïque, mésozoïque et coenozoïque des Pyrénées.